Accueil

ETUDE MULTICENTRIQUE DRAINAGE

Chers amis, chers collègues, 

L'enquête des pratiques professionnelles à laquelle vous avez  répondu nombreux nous a permis de vérifier que l’indication du drainage reste à l’appréciation subjective du chirurgien selon son expérience personnelle et varie significativement selon ses habitudes. Si l'objectif principal partagé est de prévenir la survenue d'un hématome compressif, l'efficacité du drain n'est absolument pas démontrée. Il n'existe aucune recommandation en la matière.

C’est pourquoi, sous l’égide de la SFCR, nous souhaiterions vous proposer de participer à une étude nationale multicentrique prospective sur la place du drainage en chirurgie du rachis dégénératif. Les investigateurs principaux de l’étude sont le Dr Joel Delecrin du CHU de Nantes et moi-même. Ce travail à l’échelle nationale sur la variabilité des pratiques professionnelles devrait avoir un intérêt clinique et médico-légal majeur. Les résultats de cette étude en vie réelle et ceux de l’enquête préliminaire seront le support d’un symposium pour la SFCR de Strasbourg en juin de l'année prochaine.

Si vous-mêmes ou toute votre équipe est intéressé, nous vous proposons  d’intégrer une étude prospective contrôlée multicentrique qui aura pour objectif d’évaluer les comorbidités liées au drainage en chirurgie du rachis dégénératif. A l’appui des données de la littérature, nous faisons l’hypothèse que l’absence de drainage n’engendre pas plus de morbidité qu’en présence d’un drain. Seront inclus, tous les patients majeurs, présentant l’une des pathologies suivantes : myélopathie cervico-arthrosique, hernie discale cervicale, hernie discale thoracique, hernie discale lombaire, canal lombaire étroit, discopathie dégénérative, spondylolisthésis, scoliose. La prise en charge des patients ne sera pas modifiée du fait de la participation à l’étude. La décision de drainer ou non les patients et les techniques de drainage se feront selon les habitudes de chacun. L’étude consistera en un recueil de données issues du soin sur une période continue d’activité de trois mois. Compte tenu de la variabilité des pratiques, il devrait être possible de  comparer les patients avec versus sans drainage par appariements selon le type de chirurgie en intégrant certains critères tel que le saignement peropératoire ou la gestion des anticoagulants périopératoires. Le protocole ne prévoit aucune consultation ni examen complémentaire supplémentaire par rapport à la prise en charge habituelle. Le suivi des patients sera de 1 mois après la chirurgie pour recueillir les éventuelles complications précoces telles que la survenue d’un hématorachis, d’une infection, la désunion de la cicatrice justifiant la prolongation de l’hospitalisation ou une ré-hospitalisation.

Le recueil anonymisé des données de chaque patient se prêtant à la recherche pourra être réalisé soit par l’intermédiaire d’un cahier d’observation papier (CRF à envoyer à la DRCI du CHU de Nantes qui se chargera du traitement des données) ou par eCRF sur tablette, smartphone ou ordinateur via Internet.

Vous trouverez en téléchargement le protocole de l’étudele questionnaire ainsi qu’une note d’information à l’intention des patients.

Merci de nous confirmer votre participation en me précisant quel mode de recueil des données vous conviendrait le mieux (cahier papier ou eCRF) de manière débuter les inclusions au plus vite.

Dr Jacques BEAURAIN

jacques.beaurain@chu-dijon.fr