Accueil

Jean-Marie GENNARI nous a quitté

Jean-Marie Gennari nous a quitté le 8 septembre 2020.

Chirurgien orthopédiste infantile dans le Service du Pr Maurice Bergouin il n’a eu de cesse de s’intéresser à la pathologie rachidienne et notamment à la scoliose. Il était un travailleur acharné membre éminent du GES, de la SFCR, de la SOFCOT, de la SOFOP. Il était toujours disponible et d’un enthousiasme communicatif ne refusant jamais un travail qu’on lui proposait. Il a participé à divers symposium, tables rondes et communications. Il était un des membres fondateurs du Gold, un groupe de chirurgiens du rachis dévolu à la pathologie rachidienne, à l’amitié et à la convivialité. Passionné par son métier, il le vivait pleinement mais était toujours discret dans les réunions. Il s’intéressait également aux pathologies adultes pour lesquelles il avait des idées très pertinentes.

Il ne s’arrêtait que très rarement. A côté de la chirurgie rachidienne il avait 3 passions : sa famille avec son épouse et ses 3 enfants avec lesquels il vivait une relation fusionnelle, la mer et la montagne. Lorsque l’on prend la mer ou lorsque l’on gravit une montagne, il faut aller jusqu’au bout. C’était son credo, toujours avancer sans jamais reculer.

Il était de la trempe des héros, ceux qui vivent plusieurs vies quand nous peinons à en assumer une seule. 

Son amitié, lorsqu’il la donnait, était sans limite et pouvait résister à tous les soubresauts. Il a traversé de nombreuses épreuves dans sa vie, maintenant toujours la tête haute. 

Durant cette maladie qui l’a emporté en moins de 2 mois, il a fait preuve de courage, de calme, de sérénité. Il a protégé sa famille tout en faisant abnégation de lui-même. Il est un exemple pour ceux qui l’ont côtoyé durant ces derniers jours. Nous présentons nos condoléances à toute sa famille, à Christine son épouse, à ses enfants Vanina, Antoine et Fabio à qui il a inculqué les valeurs auxquelles il était si fortement attaché.

La chirurgie rachidienne a perdu une de ses grandes figures. Jean-Marie tu nous manques. 

Pour le bureau de la SFCR

Patrick Tropiano

Sécrétaire