Accueil

LE MOT DU PRESIDENT

Le Dr Jean HUPPERT a été élu président le 02 juin 2017

Chers collègues, chers amis,

la SFCR m’a fait un grand honneur en m’élisant Président. On peut même dire que, dans une carrière libérale, c’est un honneur inattendu dont j’espère me montrer digne.
Cette Société, notre Société, est un outil extra-ordinaire, né de la volonté de ceux qui nous ont précédé, et ont compris que l’union faisait la force et de la détermination de ceux qui l’animent aujourd’hui. La SFCR est désormais devenue l’interlocuteur incontournable des tutelles, le premier moyen national de diffusion du “savoir rachidien”, et son congrès annuel est le plus important en rachis en France.

On doit s’en réjouir, et même en être fier, bien sûr, mais aussi regarder devant nous les défis qui nous attendent :

  • Si on analyse les grands progrès de notre art depuis 15 ans (expansion vertébrale, navigation, BMP, prothèses), on constate avec effroi qu’aucun d’entre eux n’est pris en charge par l’Assurance Maladie, ce qui sous couvert de la nécessité d’économie, aggravée par l’inertie arrangeante du couple HAS/CNAM, nous conduit progressivement à avoir bien du mal à proposer à nos patients des soins conformes aux données acquises de la Science. Et ne faut-il pas se poser la question d’un lobbying plus actif auprès des tutelles, mais également des mutuelles ? Il faut en tout cas essayer. On ne pourrait que se reprocher de n’avoir pas essayé.

  • Second défi de l’année à venir : la loi anti-cadeau, la philosophie “laver plus blanc que blanc” venue d’Amérique (le mot “compliance” va bientôt vous être très familier), vont faire que l’an prochain, plus aucun participant ne pourra être invité directement au Congrès SFCR par les signataires de Medtech (ex Eucomed), dont les principaux partenaires industriels de la SFCR, qui ne peut pas non plus se permettre de voir son Congrès chuter en fréquentation … Il va falloir trouver un modus operandi satisfaisant la compliance et permettant à tous de venir dans des conditions acceptables et donc faire preuve de capacité à l’adaptation, définition de l’intelligence !

Au travail !

Jean Huppert